Restaurant Chez Véro a officiellement ouvert ses portes samedi le 19 décembre. 

Quelle soirée

Voici un sommaire de l’occasion, incluant quelques confidences honnêtes sur nos inquiétudes et quelques perceptions joyeuses.

Nous avons eu la chance et l’honneur de ne servir que des amis personnels, ce qui d’une part nous rassurait, mais d’autre part, augmentait la pression parce que nous ne voulions absolument pas décevoir aucun de nos amis proches ! 33 au total.

Connaissez-vous la loi de Murphy ? « Tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera nécessairement mal » Eh bien comme il fallait s’y attendre, Murphy nous a réservé quelques sueurs froides lors de l’ouverture

Première surprise; Notre concept étant la dégustation de gastronomie fine et de vins fins, nous avions planifié depuis huit semaines de servir un accord mets et vins spécifique, basé sur des résultats de la science moléculaire pour un dessert particulier; Le fondant au chocolat noir et thé Lapsang Souchong accompagné d’un vieux Xeres Oloroso, conçu par François Chartier, grand sommelier international. 

Nous avons finalement trouvé une maison d’importation ici en république dominicaine qui importait du Xeres Oloroso. Deux semaines avant l’ouverture, nous obtenons la confirmation que nous recevrons la commande avant l’ouverture. Presque chaque jour, nous avons redemandé une nouvelle confirmation! 

Tout était en ordre, nous allions recevoir le Xeres Oloroso le jour avant l’ouverture. Arrivé au vendredi, comme Murphy l’avait vu venir; problème avec la compagnie de transport, qui ne pourra pas livrer avant lundi! Un suspense de près de 24 heures s’en est suivi, qui s’est terminé à peine une heure avant l’ouverture, après avoir finalement payé un taxi pour aller chercher le précieux flacon à une station d’autobus de La Vega ou il venait d’arriver par bus en provenance de Santo Domingo! Que d’émotions!

Mais quel succès que cet accord spectaculaire! Le vénérable Jerez Pedro Jimenez NOE Vinum Optimum Rare Signatum 30 ans n’a pas survécu à la soirée. Il n’en reste plus, tristement…

Deuxième surprise; après avoir passé des heures à préparer le système de facturation, nous nous sentions fin prêt pour l’ouverture, même moi (JF) qui ne sait pas très bien compter et qui a un mémoire pas très fantastique dans certains domaines. Mais au même moment où Georges-Etienne nous signale l’arrivée des premiers clients, (une heure plus tôt que prévu), je me rends compte que mon système de facturation avait perdu près d’une journée de travail et que je devrais improviser… Deuxièmes sueurs froides donc!

Les autres sueurs froides se sont invitées suite à une erreur de calcul qui a fait qu’il nous manquait un plat principal et suite à un long délai imprévu dans la cuisson du plat principal du premier service.  Ces quelques imprévus nous ont fait prendre du retard et lorsque les clients du deuxième service sont arrivés à l’heure à 9h30pm, nous n’avions pas du tout fini avec les premiers! Beaucoup de sueurs froides!

Ceci étant dit et malgré l’impression que nous n’étions pas au-dessus de nos affaires par moment, la soirée fut tout de même magique! 

Magique par l’ambiance qui régnait dans la salle à diner, par les sourires et le ravissement des invités qui appréciaient les découvertes, qui posaient des questions, qui voulaient apprendre, qui prenaient au sérieux la dégustation de chaque plat, de chaque vin, par les couples échangeant des portions de leur plat principal pour goûter toujours plus de différentes saveurs. Tout cela a rendu le moment extraordinaire, malgré les quelques cafouillages de nos débuts!

Ce n’était que notre première soirée, mais nous l’avons vécu comme un grand privilège. Nous avons beaucoup appris et avons déjà retroussés nos manches. Nous nous préparons maintenant pour la prochaine soirée et souhaitons de tout notre cœur de réussir à transmettre notre passion pour la dégustation de mets et de vins raffinés et de réussir à satisfaire les attentes de ceux qui en sont déjà des adeptes.  

La meilleure des semaines à tous les amis.

Salutations chaleureuses

Jean-Francois et l’équipe de Restaurant Chez Véro

Comment